Verdict dans l’affaire Zyed et Bouna : impunité policière et racisme d’état !

mardi 26 mai 2015 par djou

Verdict dans l’affaire Zyed et Bouna : impunité policière et racisme d’état !

Communiqué des relations extérieures de la Coordination des Groupes Anarchistes suite à la relaxe de policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna. Les deux policiers incriminés pour « non-assistance à personne en danger » sont aujourd’hui blanchis par la justice. Verdict insoutenable. Justice complice.

La Coordination des Groupes Anarchistes tient à dénoncer le verdict du 18 mai et à apporter son soutien aux familles, et salue leur courage et leur détermination dans cette épreuve qui dure depuis dix ans.

En 2005, Zyed et Bouna, deux enfants, sont morts parce que pourchassés par la police. Lorsqu’ ils se sont réfugiés dans la zone la plus dangereuse d’un transformateur électrique, la police a regardé et laissé faire. Suite à leur mort, trois semaines de révoltes lourdement réprimées avaient eu lieu partout en France. L’état d’urgence avait été décrété, une première en France depuis la guerre d’Algérie : tout un symbole.

Ce verdict est lourd de ce sens : la « justice » envoie à la police un nouveau message d’impunité et ancre toujours plus un racisme d’état de plus en plus ouvertement assumé : 90 % des victimes des crimes policiers sont des personnes racisées. Au regard de la République, historiquement coloniale et esclavagiste, certaines vies ont moins de valeur que d’autres. Depuis 10 ans, des dizaines de victimes sont tombées sous les coups et les balles de la police : Lamine Dieng, Wissam El Yamni, Amine Bentounsi, Lahoucine Ait Omghar, Ali Ziri, Abdelhakim Ajimi, Abdoulaye Camara, Bilal Nzohabonayo, Amadou Koumé, Pierre Cayet, Rémi Fraisse… et tant d’autres.

Cette relaxe montre une nouvelle fois que la police est un appareil d’État dont la violence est organisée rationnellement et légitimée par des procédures légales. État, police et justice, main dans la main, œuvrent à perpétuer le système inégalitaire et raciste en place.

Face à cela, nous devons développer des luttes populaires sur des bases de classe capables de faire plier nos ennemis : États racistes et bourgeoisies.

Le 23 mai 2015,

les Relations Extérieures de la Coordination des Groupes Anarchistes


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 45 / 34570

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Fronts de Lutte  Suivre la vie du site Antiracisme et antifascisme   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.15 + AHUNTSIC

Creative Commons License